SHOES UP 056

Orelsan

L'after party

8 €
Retour au shop

SHOES UP 056

Orelsan

L'after party

Rupture de stock

Encore un numéro qui ne vous laissera pas indifférent avec des rappeurs incontournables. On citera Niska, au cas où quelqu’un ne fredonnerait pas encore « Pouloulou » ou si par le plus grand des hasards, un autre n’aurait pas fait entrer dans son vocabulaire courant le mot « charo ». Nous avons été trainer en after party avec Orelsan qui scande que la fête est finie alors qu’elles n’ont pas encore commencé, les fameuses réunions de famille. Et aussi d’autres en devenir, en lesquels nous croyons, comme Remy, le tout jeune rappeur d’Aubervilliers (93). Protégé de Mac Tyer signé sur le label de Def Jam, on lui prédit un bel avenir.

Mais il n’y a pas que du rap dans SHOES UP, tout comme il n’y a pas que des SHOES. Nous avons eu la chance de passer un très bon moment avec Eddy de Pretto, qui songe au retour de Diam’s pour réaliser son rêve : un feat avec elle. Et la loi de Murphy a encore frappé lors du shooting d’Angèle, la Belge qui a mis tout le monde d’accord avec son premier morceau clippé alors qu’aucune date de sortie d’album n’est encore annoncée. La Belgique aussi avec Caballero et JeanJass qui ont fait un stop par notre studio pour parler de leur couple et de bouffe, mais pas que. Saviez-vous que Caballero avait étudié le chinois ?

La grime fait son entrée dans nos colonnes et en couverture, avec la jeune anglaise Paigey Cakey, originaire de l’East London. De Londres également, est passé par là le prodige King Krule, pour nous parler de son album The Ooz et de sa marque de streetwear en devenir. Nous nous sommes entretenu avec son pote New Yorkais Wiki, ancien membre de Ratking, qui se rêve en personnage de Scorsese ou en Batman. L’américain Jerry Carnation, nous a raconté en images comment il est passé de marchand de bonbons à photographe sollicité pour shooter des grosses têtes comme Rick Ross ou Lil Wayne. Puis, le japonais Taku Obata nous a expliqué comment il en est venu à sculpter sur du bois des B-boys grandeur nature.

Bien sûr, ce numéro n’épargne pas non plus les amoureux de la mode, que ce soit avec un focus sur la renaissance du streetwear français avec des marques comme Walk in Paris ou True Vision, ou bien avec une interview des deux fondateurs d’AVNIER. (Oui encore Orelsan, ce touche à tout.) Notre portfolio explore la tendance des sneakers mountain et nous vous faisons découvrir de bonnes adresses shopping : Maison Mère à Marseille et Romance Sneakers à Paris.

Les autres couvertures :

SU056-ANGELE
SU056-NISKA
SU056-JEANJASS&CABALLERO